Quelle suite pour notre association

Face aux mouvements sociaux qui ont touché notre pays avec la fiscalité comme thème central, notre association dont la raison d’être est la Taxe sur le Foncier Non Bâti devait se prononcer.

Rappelons que nos adhérents sont les petits propriétaires fonciers, agriculteurs en activité ou retraités ou enfants d’agriculteurs

Au prétexte de manque de logement, leurs terres ont fait l’objet d’une taxation quasi confiscatoire, ce qui a lancé notre action .

Nous nous abstenons volontairement dans ces propos de toute réflexion générale sur la fiscalité et autres sujets qui sont  des thèmes de débats nationaux.

Nous devons être très prudent sur  l’évolution en cours car nous constatons que si personne ne parle d’économie tous les thèmes relayés par les médias sont quels impôt mettre ou augmenter.

Sur la sellette : Csg, Tva, Successions, Revenus Fonciers mais c’est une refonte de l’imposition locale qui semble être une priorité .

Si l’impôt est une contribution normale du citoyen il doit être raisonnablement consenti et partagé et non pas imposé ou  augmenté uniquement pour certains.

Le propriétaire reste une cible.

Certaines pratiques de l’état  sont toujours d’actualité car …

« Pour qu’il ait le moins de mécontents possible, il faut toujours taper sur les mêmes. »

Pour conclure notre crainte est de voir la France poursuivre toujours la même voie celle de l’impôt. Nous allons rester vigilants  et à l’avenir, nous seront prompt à réagir si nécessaire.

Pour l’année 2019 l’appel à cotisation est suspendu et une réunion sera organisée à l’automne.

Le bureau.

Esteron