L’Assemblée générale du vendredi 25 septembre 2015 au Lycée Horticole d’Antibes.

a débuté par la diffusion d’un reportage du Journal télévisé de France 2 du 23 septembre 2015 qui évoque le cas d’une contribuable de la région parisienne qui a vu sa Taxe foncière sur les propriétés non bâtis passer de 33 € en 2014 à 6 393 € cette année soit une augmentation de près de 19000%.

L’action du monde agricole depuis 2013 contre cette taxe est soulignée ; sa médiatisation est bien tardive cette taxation reste toujours mal connue et incomprise (réflexion de M. Valls dans une émission de télévision que la majoration de la taxe ne concernait qu’une centaine de foyers fiscaux en France et sous entendant que ce n’était pas important).

L’appel au secours d’une exploitante agricole de Solliès-Pont dans le Var recevant dernièrement la majoration de sa taxe est rappelé.

L’association est fière qu’aucune commune des Alpes-Maritimes n’applique la taxe cette année et

remercie toutes les personnes de leur présence et tous ceux qui aident pour faire vivre l’association.

l’ordre du jour de l’assemblée est poursuivi avec

  • Le rapport financier de l’association arrêté au 31 aout 2015.
  • Le point sur le nombre d’adhésions.

On souligne les contacts sont pris avec le Var et les Bouches du Rhône.

–   Le Conseil d’Administration est élu à l’unanimité après avoir été soumis au vote par le Président.

– Bilan des actions de l’association:

-Un courrier à nos Maires a été envoyé pour les sensibiliser à notre action et leur demander de prendre position contre cette majoration de la taxe foncière en ne communiquant pas les listes de terrains. Certaines communes ont pris des délibérations contre son application.

– Un courrier a aussi été envoyé à nos députés et sénateurs mais, à ce jour, aucun ne nous a apporté de réponses.

– Une lettre a aussi été adressée au Président national des Maires de France, François Baroin.

– L’association a aussi rencontré les présidents de l’association des maires des Alpes-Maritimes et des maires ruraux du département pour demander leur soutien.

Parole est donnée à l’assemblée :

Q : Que penser des mauvaises ou fausses informations relayées par la presse sur l’obligation de diffusion de la liste des terrains par les maires.

R : La loi fait porter le chapeau aux maires quant à l’application de la taxe. Ils donnent les noms aux services fiscaux. Aujourd’hui aucune sanction n’est prévue si les listes ne sont pas transmises, mais demain …

Q : L’administration fiscale pourrait se doter de moyens législatifs pour forcer l’application de cette loi sans précédent elle parait anticonstitutionnelle car elle n’est pas en adéquation avec la déclaration des Droits de l’Homme ; on pourrait engager une QPC, une action de groupe dès aujourd’hui contre cette loi.

R : Effectivement plusieurs éléments semblent contraires à la constitution. La difficulté de la QPC est qu’elle doit partir d’un litige individuel

Q : Pouvons-nous faire un recours devant la Cours Européenne des Droits de l’Homme ?

R : Il faut avoir épuisé tous les recours nationaux auparavant.

Q : Que pouvons-nous faire par rapport aux gens qui ont payé dans d’autres départements lance une personne dans l’assemblée ?

R : Les gens ne doivent pas payer et intenter des recours sinon ils acceptent et entérinent la loi.

Q : Que faire si le gouvernement passe en force ?

«  L’état a peur des gens dans la rue, il faut organiser une manifestation d’envergure mais nous devons bien nous préparer.»

Q : Comment faire pour échapper à la taxe ?

R : Il existe différentes possibilité d’exonération au cas par cas. Il faut demander un permis de construire ou louer la parcelle à un agriculteur. La plantation d’oliviers ou de noyers pour s’exonérer n’est valable que si le conseil municipal a pris une délibération en ce sens. La possibilité d’un refus de la mairie de délivrer le permis de construire fait craindre une prise en étau des propriétaires entre le Maire et la taxe. Les services fiscaux n’ont pas su nous répondre sur ce cas de figure.

 

Le mot de la fin.

Sur la question : Est-ce qu’on a une chance de s’en sortir ?
Nous avons besoin de tout le monde pour y arriver.

« La bataille n’est pas terminée »

Assemblée du 25 septembre

L’ assemblée de nos adhérents prévue de longue date s’est donc tenue au lycée horticole d’Antibes ,  dans le même temps  l’agitation  médiatique déferlait dans notre région.

Foule des adhérents
Foule des adhérents
Amphithéatre
Amphithéâtre

Un résumé des propos et échanges sera diffusé prochainement mais la presse  s’ ai  déjà fait l’écho de l’évènement .

Article Var-matin
Article Var-matin

Nice-Matin
Nice-matin

Entre informations et désinformation il y a des points  fondamentaux à souligner

Notre association s’est mis en action dès 2013   suite à la mise en application de cette loi . Un  report de l’application de la loi d’un an  a été obtenu (le temps nécessaire de faire une étude d’impact nous a-t-on dit)

 

Voilà l’impact !

BOUM !

Nous étions méfiants et nous n’avons pas baissé la garde nous avions pas tort nos élus (06) ont été avertis des conséquences de  cette  taxe et le caractère inique, insensé, délirant de cet article de loi.

Passé de 33 euros à 6393 euros c’est multiplié par 193   l’impôt soit  une augmentation de plus de 19000%
Inouï  !!!
Taxes fonciere

Les commentaires des  responsables sont décalés , le prétexte de créer des logements et libérer le foncier est fallacieux,

le nombre de français concerné est fantaisiste…

Face à l’improvisation permanente de l’état nous allons poursuivre notre action en apportant notre concours à nos adhérent.

Notre but  est la suppression pure et simple de cette taxe et rien d’autre pour  mettre fin au  rançonnage des français.

Il faut lutter contre la spoliation de fait de notre patrimoine par l’état.

Attention il ne faudrait pas

–  Accepter et payer sans rien dire
–  Se débarrasser de ces terrains  et faire le jeux de promoteurs peu scrupuleux.

Donc, si  l’état ne renonce pas,

Engager les procédures qui nous sont imposées.

Bureau de l'asociation
Bureau de l’association
membres fondateurs

C’est parti

C’est parti pour Bercy

L’automne est là, les feuilles s’abattent sur le contribuable français.
La taxe foncière explose sur les terrains constructibles non bâtis
en zones urbaines dites  » zone tendues »

Après 2 ans de sommeil le réveil est brutal la presse s’empare enfin de l’actualité.

Le FIGARO Immobilier du 24/09/2015 commence ainsi

Découvrez si vous êtes concernés par l’explosion de la taxe foncière

Par Danièle Guinot

  • Mis à jour le 24/09/15 à 13:06
  • Publié le 24/09/15 à 12:45

INFOGRAPHIE – Dans les zones dites tendues, les propriétaires de terrains constructibles viennent de recevoir un véritable coup de massue fiscal. Leur taxe foncière a flambé de 150 %.
Suite …………. lien

Fichier PDF ==>    Découvrez si vous êtes concernés par la TFNB

Journal Télévisé de France 2 de 13H du 23 septembre 2015

Les Taxes Foncères qui explosent
Les Taxes Foncères qui explosent

C’est donc avec brutalité et démesure  que Bercy se manifeste!

Venez nombreux à notre assemblée du 25 septembre

Rencontre à la Maison des Maires

Les Propriétaires et les Maires, main dans la main contre la majoration de taxe sur les propriétés foncières constructibles non encore bâties.

Réunion maison des maires

 Monsieur Jean-Paul DAVID, Président de l’Association des Maires Ruraux des Alpes-Maritimes, Monsieur Honoré COLOMAS, Président de l’Association des Maires des Alpes-Maritimes et le président et trésorier  de l’association.

L’Association des Propriétaires de terrains non bâtis en zone urbaine et les Associations des Maires des Alpes-Maritimes se sont rencontrés pour la première fois autour de la question de la majoration de taxe sur les propriétés foncières non bâties. Après l’inquiétude partagée par tous, il est apparu clairement que le travail sur ce dossier mérite l’union de toutes les forces.

Tous concernés

Michel Dessus
Michel Dessus

Forts de plus de  400 adhérents depuis mars, l’association a décidé de passer à « l’offensive ».
Nous lançons une vaste campagne d’information dans nos communes ciblées par la taxation.

Une lettre «  Chers Adhérents  » est en cours de diffusion.

Notre page Compte Rendu    vous détaille les propos  échangés lors de la réunion du 3 juin 2015.

Un tract « Tous concernés » est disponible.
Consultez le sur notre page !
Ou télécharger  le pour le diffuser

Télécharger
Télécharger

400 personnes contre la TFNB!

Forts de plus de  400 adhérents dans les Alpes-Maritimes, les administrateurs de l’association des Propriétaires de Terrains non bâtis en zone urbaine ont affirmé leur volonté de se battre contre « cette loi injuste » lors de leur réunion du 3 juin 2015, au MIN de Nice.
Michel Dessus, Président de l’association, a déclaré « nous ne laisserons pas l’Etat nous spolier nos terrains« .
Patrice Galant, Vice Président, a remercié toutes les personnes qui ont rejoint l’association et a annonce « que l’action ne va pas s’arrêter là. Plusieurs associations existent en France et c’est Ensemble que nous nous battrons. »
Lors de cette réunion, les membres fondateurs (Michel Dessus, Patrice Galant, Serge Amorotti, Fabien Reynaud), étaient entourés d’experts, avocats, notaire et conseiller juridique.

Des leviers d’action sont possibles, n’hésitez pas à contacter l’association

Réunion publique

L’association des Propriétaires de Terrains non bâtis en zone urbaine organise une réunion publique le :

Le mercredi 3 juin 2015 à 18h00
MIN Nice (Marché d’intérêt National) – Halle aux Fleurs
Entrée Porte C

A votre arrivée sur le MIN, l’association vous fournira des autocollants à placer sur la lunette arrière droite de vos véhicules. De cette façon, nous serons connus et reconnus , comme les Bretons, les Corses et les Camarguais.

« Que notre grande famille reste solidaire ».

Notre conseil d’administration s’est entouré d’un notaire, de deux avocats et d’une juriste. Ces collaborateurs sont pour l’association des pièces maîtresses pour notre avenir.

  • Le foncier du monde agricole reste avant tout la vie des anciens, la notre et celle des générations futures.
  • Dans le département des Alpes-Maritimes et surtout sur le pourtour méditerranéen, les pressions foncières sont devenuEs des sujets préoccupants pour conserver nos biens et les transmettre.

Plan d'accès du MIN

Plan d’accès du MIN fleurs
Communiqué de presse_03 06 15

La TFNB : l’impots locaux

Les taxes foncières des terrains à bâtir s’envolent. Cette année, la réforme des impôts locaux en test dans cinq départements n’alourdira pas la note pour les particuliers. Mais si elle se concrétisait, elle serait «explosive».

Deux mesures fiscales inquiètent fortement les contribuables.

La première, la taxation des terrains à bâtir constructibles (TFNB) dans les zones dites tendues (où l’offre est inférieure à la demande) est entrée en vigueur le 1er janvier. Les contribuables concernés n’en mesureront les effets qu’à l’automne, lorsqu’arrivera leur taxe foncière.

impot locaux : deux mesures qui font peur

Propriétaires de terrains non bâtis, ce site est pour vous